Rechercher

La petite bibliothèque de La Sage

Dernière mise à jour : 23 août



Connaissez-vous la plus petite bibliothèque du monde ? Bon, rien n’est prouvé mais j’ai envie de croire que c’est bel et bien la plus petite au monde. C’est en tout cas à mes yeux la plus insolite et atypique. Elle se trouve dans le petit village de La Sage, un hameau d’une centaine d’habitants, sur les rocs d’Evolène, perchée face aux prestigieux sommets du Val d’Hérens. Je vous en ai déjà parlé dans ce billet, l’histoire de cette bibliothèque revient à la soif de lecture de Marie. Avec son mari Pierre, elle ouvre le Café des Collines en 1960. Un café qui lui ressemble, «littéraire et philosophe» avant l’heure. Sa condition paysanne n’empêche pas Marie d’être une grande lectrice. Au Café, un porte-cigarette allumé, elle lit Le Monde, l’Express, le Canard Enchainé. Des journaux qu’elle mettait à disposition de ses clients, habitués à lire l’unique presse valaisanne. Au Café des collines, elle recevait avec une attention singulière, un mot pour tous… les gens du pays en quête de renseignements et les étrangers surpris de trouver une femme paysanne aussi cultivée et érudit. Séduits par ce personnage hors norme, ils tissaient très vite des liens d’amitié. On dit d’ailleurs qu’elle était devenue amie avec Marguerite Yourcenar qui séjournait à Evolène pour corriger les Mémoires d’Hadrien. Ses intérêts de lecture sont multiples, du prix Goncourt à la philosophie. Elle est aussi passionnée d’histoire et généalogie, férue de patois, elle y consacre d’ailleurs un dictionnaire. Pas étonnant (quoique on n’est pas à Saint-Germain-des-Prés) que le Café des Collines devienne un lieu de rencontre pour les amis des lettres. Les livres s’entassent dans sa réserve d’épicerie entre les bocaux de cornichons et boites de sucre. A sa disparition, l’âme du café continue sous l’impulsion de sa fille Eliane et les livres se sont accumulés. Afin de préserver l’héritage de sa mère, Eliane rachète le local de l’école de ski inutilisé, le restaure et permets ainsi aux habitants de «Sur les Rocs» de profiter d’une bibliothèque. Grace à des dons, le stock initial de Marie est doublé pour compter aujourd’hui environ 4000 livres. 4000 livres qui se retrouvent sur les étagères de ce raccard, à 2 pas du Resto des Collines. 41 ans après la disparition de Marie, la bibliothèque est là comme un héritage, un hommage à sa mémoire, un témoignage de son existence. Lors de vos passages à La Sage, poussez la porte de la plus petite bibliothèque du monde. Et s’il devait y avoir un seul livre à emprunter, ce serait bien évidemment celui qui fait écho à la vie de Marie des collines, cette femme ordinaire extraordinaire. Pour prolonger l’histoire, suivez-moi pour une balade contemplative sur les pas de Marie avec YoupiTrip


11 vues0 commentaire