Rechercher

Val d'Hérens : ma gouille secrète où le Cervin se reflète

Dernière mise à jour : 20 juil.


Je vous emmène pour une balade panoramique au départ de l'Alpage de Mandelon jusqu'au Mayens de Vendes. Un de mes lieux préférés au Val d'Hérens avec ma gouille secrète (bon plus si secrète que ça depuis que la petite navette estivale embarque les visiteurs chaque été !!!) où le duo royal se reflète : Dent Blanche et Cervin.



Il y a des lieux qui appellent et rappellent sans cesse, au fil des saisons et qui invitent à des promenades solitaire. C'est un peu le cas de cette gouille où j'aime capturer le reflet des mythiques sommets valaisans, la Dent Blanche et le Cervin. Cette gouille d'apparence insignifiante se révèle être un parfait miroir.




Une gouille, c'est un petit lac.

La randonnée débute à l'Alpage de Mandelon, facilement accessible par une belle route asphaltée, avec un large sentier forestier bordé de mélèzes. On entre dans la réserve de Mandelon où chamois et cerfs se côtoient. Du printemps parfois enneigé aux dernières couleurs automnales, le chemin offre des paysages contrastés au son des marmottes. Après quelques pas, on arrive très vite au chalet de Pramosson, baigné de soleil avec une vaste clairière sous le Mont-Rouge. Parfois, on y croise les génissons de la race d'Hérens en pâture, on rencontre un chamois, on aperçoit un cerf au loin. Au fond de la vallée, l''imposant mur du barrage de la Grande Dixence contraste avec le charme alpestre du Val des Dix. A chaque passage, j''admire ce paysage pourtant familier avec toujours autant de plaisir et d'émerveillement.


Val d'Hérens - Valais - YoupiTrip

Un peu plus loin, au détour d'un virage, le panorama s'ouvre sur la rive droite du Valais avec les Alpes Bernoises au loin et les sommets den face, la Maya, les Becs de Bossons. Le chemin se faufile entre rhododendrons sauvages et myrtilliers qui lui donne un caractère rouge vif dès le mois de Septembre. Le sentier est un véritable belvédère sur le versant soleil du Val d'Hérens.




Puis, au détour d'un lacet, la Dent Blanche apparait majestueuse, à sa droite le Cervin, son fidèle compagnon et les imposantes Dents de Veisivis. La vue panoramique est à couper le souffle. C'est pour moi l'un des plus beaux panoramas du Val d'Hérens.



Après seulement une petite heure de marche facile en balcon, elle est là, minuscule certes mais o combien magique. Mon lac, ma gouille ! Vous qui passez sans la regarder, sans même la voir parfois, vous ignorez que les reflets en ses eaux sont à eux seuls une invitation à la contemplation.


Quelques lacets plus loin, on arrive à Vendes avec ses mayens et toujours cette vue magistrale. De là, la balade peut se prolonger jusqu'à l'Alpage de Chemeuille sur les hauts d'Evolène. Pour moi, la balade se termine souvent ici avec une pause pique-nique avant de m'en retourner par le même sentier, ressourcée.




Voilà un endroit qu'on aimerait jalousement garder pour soi pour savourer pleinement la quiétude des lieux. Une belle balade panoramique de 2 heures aller-retour à faire par de belles journées ensoleillées pour profiter du vaste panoramique.


Mon conseil : privilégiez un jour de semaine tout en évitant la pleine période estivale. Allez-y au lever du soleil ou en soirée pour admirer le coucher de soleil sur Mandelon et profiter pleinement !




29 vues0 commentaire