Rechercher

Val d’Hérens : balade automnale dans les forêts de mélèzes jaunis


S’il n’y avait qu’une seule et unique raison de découvrir le Valais Suisse en automne, ce serait tout simplement celle-ci : admirer les forêts de mélèzes jaunis au Val d’Hérens.


Pour les amoureux de nature sauvage, le Val d’Hérens offre sa plus belle des saisons en automne avec ses mélèzes d’or et de lumière et invite à de magnifiques randonnées aux couleurs automnales sous le soleil du Valais.

En patois, on l’appelle LARZE ! Le mélèze, il est l’arbre qui symbolise le Valais. Son bois est omniprésent dans nos constructions rurales de montagnes. Il peuple les moraines de nos glaciers. Il aime le soleil pour se développer. Il traverse ainsi tous les âges et certains ont vu défiler 1000 ans d’histoire. Il prend des proportions gigantesques au fil des siècles et certains arborent une circonférence de pas moins de 15 mètres. Il abandonne ses pépites dès les premiers gels et recouvre nos sentiers d’un soyeux tapis d’aiguilles. De mi-octobre à mi-novembre, la lumière d’automne embellit les contrastes jaune-or des mélèzes avec la blancheur éclatante des glaciers et des sommets fraichement enneigés. Je vous emmène pour un festival de couleurs en dégradés jaune-or et vous partage les plus beaux paysages d’automne au Val d’Hérens :

Des coins que je ne me lasse pas de redécouvrir par une belle journée automnale, baignée de lumière et de soleil.

Vallon de Ferpècle La magie d’une balade au pied au glaciers sur fond de mélèzes dorés.

Le lac Bleu Un décor alpestre telle une peinture avec ses cimes enneigées, ses eaux glacées et les arbres jaunis.


Arolla

Une magnifique forêt d'arolles et de mélèzes entourée de sommets prestigieux.


Volovron Un vaste panorama couleur or révèle les mythiques sommets de la vallée.

Et ailleurs, au Val des Dix, entre mayens et alpages qui s’illuminent sous les derniers soubresauts de l’automne avant de sombrer dans une hibernation totale.




Des coins que je ne me lasse pas de redécouvrir par une belle journée d'automne avant que les premières neiges ne fassent disparaitre la lumière d'automne.

“La beauté des choses existe dans l’esprit de celui qui les contemple” David Hume

8 vues0 commentaire