Rechercher

Val d'Hérens : à la découverte des hameaux et villages alpins d'Evolène-Région

Dernière mise à jour : 5 juil.

La région d'Evolèn

La région d'Evolène compte plusieurs villages alpins, typiques et authentiques : Evolène, Les Haudères, La Tour, Lannaz, La Sage, Villa, La Forclaz ou encore Arolla. Tous ont conservés leur charme pittoresque. Le plus connu est sans nul doute Evolène, un village carte postale parmi les plus beaux villages de Suisse. Le nom d'Evolène même est enchanteur !

Son nom vient du patois et signifie «eau calme». C'est dans dans les jardins de l’Hôtel de la Dent Blanche, à l'entrée du village, que se faufile ces eaux calmes. On n'en connait d'ailleurs pas la source et la température de l'eau reste à 9 degrés toute l'année. Un mystère !



L'hôtel de la Dent Blanche fût par ailleurs le 1er hôtel du village à la fin du 19ème siècle, c’est ici que Marguerite Yourcenar a séjourné et corrigé «Les mémoires d’Hadrien». Le saviez-vous ? Les nombreux hôtels historiques du Val d'Hérens sont les témoins de l'épopée montagnarde qu'a connu le Valais au 19ème siècle.


Par ses reines d'Hérens, son traditionnel carnaval ou ses fêtes populaires, la réputation d'Evolène n'est plus à faire ! A moins d'une demi-heure de Sion, la capitale valaisanne, l'arrivée à Evolène est d'effet WAOUH ! La Dent Blanche, le glacier, les Dents de Veisivi et des chalets traditionnels blottis dans un décor alpestre grandiose. Bienvenue en pays Evolènard, là où la tradition montagnarde est restée un art de vivre.


Lorsqu'on pénètre dans les ruelles du village, on peut observer chaque détail de l’habitat traditionnel d’autrefois : claies de séchage, planche d’envol pour abeilles etc... On déambule entre raccards, greniers, granges et granges-écuries. Un patrimoine bâti d'exception. Depuis peu l’atelier de tissage de Marie Métrailler renait tandis que le musée abrite une riche collection représentative de la vie montagnarde avec notamment les magnifiques costumes Evolénards, encore portés aujourd'hui. Evolène est de ces lieux qu'il faut découvrir au fil des saisons, au rythme de ses traditions.



Proche d'Evolène, le hameau de Lana et sa chapelle mérite un petit détour. On y retrouve la Petite Auberge de Lana, parmi les plus belles terrasses en été.



Dans l’ombre d’Evolène, les Haudères, séparé en deux, vaut la peine qu’on s’attarde dans son vieux village avec un patrimoine bâti magnifiquement préservé. Au bas du village, des chalets d’habitation ayant traversé les âges, des raccards, des greniers puis on poursuit à la chapelle avec son clocher orné de cailloux de la Borgne. Cette chapelle accueille chaque mois d’Août un prestigieux festival classique avec des concerts intimistes. Avec la mythique Dent Blanche en toile de fonds, c'est aux Haudères que vous ferez les plus beaux clichés de village, flanqué de la Reine du Val d’Hérens.




Entre deux, vous aurez peut-être détourné votre regard sur le Chicago Valaisan. C'est le surnom donné à ce hameau en raison de ses grandes tours qui le compose. De hauts chalets traditionnels à plusieurs étages tels des gratte-ciel montagnards se dressent face aux Dents de Veisivi. Insolite !


Je nourris un véritable coup de coeur pour La Sage, ce hameau de 140 âmes. Quelque chose de poétique se dégage de cet endroit hors du temps. Un repaire de mélomanes et d’artistes. La Sage, c’est cette chapelle, perchée sur sa colline d’où l’on embrasse un vaste panorama de la Dent Blanche aux Veisivis avec vue sur le glacier et la Dent d’Hérens. La Sage, c’est aussi le Café des Collines, ce mythique café littéraire des années 60 où plane encore le souvenir de Marie des Collines. Pour profiter de l’atmosphère paisible des hameaux "Sur Les Rocs" de La Sage à Villa, je vous recommande le sentier contemplatif.



Le coin possède aussi son «La Forclaz » avec ses chalets séculaires, sa chapelle et son panorama sur les sommets et glaciers.


Evolène, les Haudères, La Sage... et Arolla au fond de la vallée, j’aime flâner au cœur de ses villages alpins à l'image d’une Suisse hors du temps.

Envie de découvrir autrement, suivez "Les balades de Patricia"



25 vues0 commentaire